News innovation
News innovation
décembre 2017

Rhône-Alpes : nouveaux véhicules GNV

camion au gazEngagée depuis 2007 dans une démarche de réduction des émissions de CO2 et des gaz à effet de serre, GT solutions renforce cette action en investissant encore davantage dans les véhicules roulant au gaz.

Provenant de ressources fossiles et d’origine renouvelable (méthanisation des déchets par exemple), le gaz (GNV) est plus performant au niveau des émissions de particules que le gasoil. Il est aussi très adapté aux livraisons urbaines car les véhicules GNV font moins de bruit que le diesel, ce qui permet de respecter les normes PEAK, notamment de nuit. Le gaz utilisé comme carburant est soit compressé à 200 bars, soit liquéfié. Dans ce dernier cas, il est refroidi à -162°.

376 poids lourds GNV ont été immatriculés en 2016, soit moins d’1% du parc annuel français. C’est peu mais le chiffre a tout de même doublé par rapport à 2015. De son côté, GT solutions investit régulièrement dans les véhicules GNV. Les 12 premiers camions furent achetés en 2008 et 28 sont prévus en 2017. Au total, ce sont 50 véhicules du parc qui roulent au gaz.

Le GNV rencontre deux freins :

  • L’absence de visibilité sur le marché de revente, ce qui n’incite pas forcément les entreprises à investir ;
  • Le manque important de stations d’approvisionnement en dehors des grandes métropoles. Et même dans celles-ci, les stations ne sont parfois pas prévues pour les poids lourds ! Les deux grands opérateurs annoncent d’importantes ouvertures : Engie prévoit la mise en place de 20 stations dans les 12 prochains mois et 50 en tout d’ici 2020. De son côté, Total affiche le projet de 110 nouvelles stations avant 2026, dont 15 sur les 12 prochains mois.

Le gaz oui, mais où faire le plein ?

Ce manque de stations était devenu critique en région Rhône-Alpes. A l’initiative de la FNTR et avec le soutien de l’ADEME, plusieurs transporteurs se sont mis autour d’une table pour inciter les gaziers à équiper la métropole lyonnaise d’une station et pouvoir enfin faire rouler des véhicules GNV dans la ville. Directeur de GT Rhône-Alpes, Alexandre Roussel reconnait que les discussions entre transporteurs ont été longues « mais nous avions tous envie d’avancer dans cette direction donc nous avons trouvé des solutions. » Pour sa part, l’ADEME a versé des aides pour les 15 premiers camions GNV mis en place.

Dans le même temps, GT Rhône-Alpes répondait à un nouvel appel d’offre de son client Les Hospices civils de Lyon. Sensibles à l’amélioration environnementale apportée par le GNV, les Hospices civils de Lyon a adhéré au projet présenté par GT Rhône-Alpes et participé à l’investissement de ces nouveaux camions. « Le GNV est environ 20% plus cher à l’achat, rappelle Alexandre Roussel, car les camions ne sont pas encore fabriqués à grande échelle, ce sont des petites séries. »

Depuis fin août, GT Rhône-Alpes fait donc rouler 3 camions Iveco 19t aux couleurs de son client. Une bonne opération pour tout le monde d’après Alexandre Roussel : « Les Hospices civils de Lyon communiquent beaucoup autour de cette action, c’est bon pour la qualité de l’air et bon pour leur image ! Nous avons des demandes d’autres clients mais pour l’instant nous sommes toujours confrontés à un manque de stations. Certaines seront bientôt installées dans la Loire, à Grenoble ou Montélimar. Petit à petit, le territoire va être maillé en GNV et nous pourrons alors proposer plus de véhicules de ce type. »

 

 

Partage
Derniers articles