La vision
La vision
janvier 2020

Autonomie des conducteurs : lancement du projet chez GT Méditerranée

« Conducteur notre force » est l’un des 4 axes stratégiques de la démarche Vision de GT solutions. Il vise à développer l’autonomie des équipes. Une filiale, GT Méditerranée, a été choisie pour être pilote dans cette transformation. Entamé fin 2019, ce changement se fera de manière progressive tout au long de l’année 2020.

Un conducteur autonome, qu’est-ce que c’est ?

Nommé en avril 2019 pour animer l’axe Vision « Le conducteur, notre force », Franck Blondy a fait le tour des filiales pour recueillir des témoignages, des ressentis et des idées. « Cet audit réalisé sur le terrain m’a permis de comprendre la manière dont les équipes ressentaient l’autonomie, les actions qui étaient déjà mises en place et enfin, de construire ensemble une définition du conducteur autonome » explique-t-il.

Les deux définitions ci-dessous illustrent l’évolution des rôles :

Le conducteur GT solutions possède une bonne compréhension de son environnement, il est impliqué au sein de son exploitation et de son client, au service de la performance opérationnelle dans le respect des process de fonctionnement et de sécurité.

Le conducteur GT Autonome et Responsable – seul ou en équipe – face aux situations du quotidien, prend des décisions qui l’engagent dans la gestion de son matériel, du planning et de la vie de l’équipe dans l’intérêt de l’entreprise et du client.

De la méthode, des outils, de l’accompagnement

Partout, Franck constate une forte demande de l’encadrement opérationnel concernant le procédé à employer pour orienter les équipes vers l’autonomie. Dans son plan d’actions, il prévoit un plan d’accompagnement et de formation pour apporter la méthode aux filiales : les étapes d’une mise en autonomie, les indicateurs de réussite, les supports de formation, etc. Il souhaite également développer le partage d’expérience entre les filiales et communiquer largement sur les projets.

 Dans un premier temps, c’est dans la filiale GT Méditerranée qu’est lancé le projet d’autonomie des équipes. Franck explique le déroulement de cette transformation dans la filiale : « Depuis le 25 octobre 2019 et durant toute l’année 2020, une coach intervient auprès de l’équipe encadrante 2 jours/mois. Car ce changement interroge chacun sur l’évolution de ses fonctions et génère des remises en question.»

Cette même coach agit également auprès des conducteurs. « Son rôle est d’accompagner sur le plan humain, sachant que j’interviens moi sur le niveau méthodologique. Qu’est-ce que cette transformation implique dans notre fonctionnement demain et quels outils faut-il mettre en place pour donner du sens sur le contenu des missions de chacun.»

Bientôt 8 équipes autonomes ?

L’ambition est là : former et lancer chez GT Méditerranée 4 équipes autonomes début 2020 et probablement 3 ou 4 dans les 3 mois suivants. L’objectif est de toucher l’ensemble des conducteurs de la filiale avant la fin de l’année, en y allant par étapes. Franck : « La démarche est proposée aux équipes dans un premier temps, mais elle sera coconstruite et consolidée au fur et à mesure, avec elles. C’est un processus évolutif et progressif. Il n’est pas question de parler d’autonomie globale dès le départ. Nous allons d’abord travailler sur la partie technique puis sur l’exploitation. La montée en puissance s’effectuera selon le rythme de chaque groupe. »

Leurs impressions…

« C’est un beau challenge qui nous attend et c’était important de vivre cette soirée de lancement ensemble. Nous avons regardé un film montrant des aide-soignantes expérimentant l’autonomie et c’était très intéressant de voir leurs freins, leurs doutes, leurs difficultés.

Nous nous sommes sentis soutenus par la présence de la Direction à cette réunion et nous sommes motivés pour relever ce défi ! »

Mélanie Dadoit – assistante RH

« C’est une chance qu’on nous propose ce projet. Il faut évoluer. J’ai toujours travaillé dans des entreprises à organisation pyramidale et là, c’est l’occasion d’avancer, de transformer notre métier, de tout repenser en prenant l’avis des conducteurs. Cela rend notre fonction de chef de groupe plus intéressante : si on peut arriver à devenir animateur et accompagnateur, ce sera idéal ! »

Corinne Dutillet – Chef de Groupe

Partage
Derniers articles